Ave Maria d’Arcadelt

Pour la fête de l’Assomption, découvrez l’Ave Maria d’Arcadelt. Jacques Arcadelt est un compositeur et chanteur de l’école franco-flamande, actif principalement à Paris, Rome et Florence. Après sa jeunesse à Namur, il part pour l’Italie où il compose notamment des madrigaux pour Alexandre de Médicis. Il contribue ensuite à la musique de la Chapelle Sixtine, à l’époque de Paul III, pendant une dizaine d’années, puis part pour la France. Il est d’abord maître de chapelle auprès du cardinal Charles de Lorraine, puis devient chantre de la chambre du Roi en 1556.

Arcadelt a composé de nombreuses pièces de musique sacrée : nous sont noamment parvenus 24 motets, une messe, un magnificat, des lamentations, …. mais également de la musique profane, madrigaux et chansons, notamment sur des poémes de Mellin de Saint-Gelais. Ce sont les quelques 250 madrigaux qui font principalement sa renommée, principalement à quatre voix.  Un style qualifié de « simple, élégant, jamais trop complexe ».

Simplicité, élégance, émotion, douceur et méditation sont particulièrement bien portés par cet Ave Maria d’Arcadelt. Mère de Dieu et de l’Eglise, tenant une place importante dans la liturgie et la spiritualité catholique notamment, la Vierge Marie a inspiré de tout temps les musiciens, et plus spécialement depuis le XIIIe siècle où apparaissent les laudes mariales, dans la monodie sacrée en France, en Allemagne, en Angleterre et en Espagne. En musique, les Ave Maria (« je vous salue Marie ») les plus connus ont été composé par Schubert et par Gounod, lequel s’est inspiré d’un prélude de J.S. Bach. L’Ave Maria de Caccini sera aussi familier à beaucoup de nos lecteurs : il n’a pas été composé par Caccini, un musicien du XVIe siècle comme Alcadelt, mais par le compositeur russe Vladimir Vavilov dans les années 1970. Il est devenu très populaire en Russie, dans les pays baltes puis dans le monde entier. Cette prière mariale a également inspiré des musiciens depuis le chant grégorienJosquin des Prez, Pietro Mascagni jusqu’à Gabriel Fauré. L’Ave Maria d’Alcadelt a par ailleurs inspiré Franz Liszt, qui en a composé une oeuvre pour orgue, « Ave Maria – Chanson d’Arcadelt ».

D’autres prières mariales traditionnelles ont également porté l’inspiration des musiciens : pensez au Stabat Mater, Salve Regina, Regina Caeli, Alma Redemptoris Mater…

Athénaïs reçoit un Orphée d’Or

Un grand bravDocument2o à l’ensemble Athénaïs, dirigé par Laurence Pottier, qui reçoit un Orphée d’Or pour son dernier CD « O Amoru Jesu », édité par Bayard Musique, qui comprend principalement des oeuvres du compositeur Guillaume-Gabriel Nivers, un organiste et compositeur français contemporain de Louis XIV, mais aussi d’Henry du Mont, Lully, Clérambault et Paulo Lorenzani.

Commander le CD

 

Guillaume-Gabriel NIVERS Oeuvres pour orgue, plain-chants, Magnificat, Troisième Leçon du 1e jour, Misericordias, Domine Salvum

Henry Du MONT Laudibus cives

Jean-Baptiste LULLY Salve Regina

Paolo LORENZANI O Amor Jesu

Louis-Nicolas CLERAMBAULT De Profundis, Quam pulchra es

 

Une chorale à l’Elysée ?

Dimanche, lors de la Fête de la Musique, notre Président a été invité à chanter. Sous l’impulsion de la chanteuse Camille, qui a tenté de mettre en place de manière impromptue une forme de « circle song » sur la terrasse de l’Institut du Monde Arabe. Si l’initiative partait certainement d’un bon sentiment, la réalisation manquait un peu de professionnalisme (« les basses, les moyens et les hauts » une répartition par pupitre d’un nouveau genre) et l’auto-proclamée chef de choeur n’a pas réussi à impliquer le chef de l’Etat, qui semble un peu perdu. Est-ce l’énergie de la chanteuse, ou l’abnégation du Président, qui en redemande, bref, la seconde tentative n’est pas vraiment plus fructueuse.
Sachant qu’il n’est jamais bon de rester sur un échec, nous serions heureux d’organiser une chorale à l’heure du déjeuner à l’Elysée, avec un chef de choeur professionnel TEMPO. C’est une belle occasion pour le Président et ses collaborateurs d’apprendre à placer leur voix, à développer leur souffle, à exprimer une pensée musicale. Et, bien au delà, c’est aussi l’écoute, l’attention, la concentration, la créativité, l’estime de soi, et la capacité à travailler en équipe qui se développent par la pratique du chant choral. Des qualités somme toute fort utiles, quelle que soit la fonction occupée. Vous comprenez que des entreprises comme Total, L’Oréal, Danone, General Electric ou Zurich Insurance fassent appel aux professsionnels TEMPO pour faire grandir leurs collaborateurs par la musique !
Un petit replay de la chorale du Président, à partir de 4’45 environ.

Un professeur TEMPO à l’Olympia !

Bénédicte sera le premier professeur TEMPO à fouler les planches de l’Olympia, pour un concert le 6 juin. Le chanteur Grégory Turpin a en effet invité plusieurs chanteurs et groupes à partager la scène pour son concert dans cette salle de spectacle parisenne mythique. TEMPO place bien sûr les compétences pédagogiques de ses intervenants à un niveau au moins égal avec leur talent artistique, néanmoins c’est un vrai plaisir de voir certains de nos professeurs reconnus sur ce plan également !

Bénédicte fait partie des membres fondateurs de l’ensemble vocal DAC. Les DAC, ou Dei Amoris Cantores, autrement dit les chanteurs de l’amour de Dieu. Un ensemble d’une petite vingtaine de chanteurs, qui combinent pour leur grande majorité une carrière professionnelle « hors musique » et cet engagement musical au sein de l’ensemble.  Fondé il y a environ 3 ans, cet ensemble a pour vocation d’écrire et d’interpréter de la musique liturgique : la musique comme « medium » pour exprimer et partager sa foi, dans un souci d’évangélisation. La beauté de la musique et du chant qui vient parler au coeur de chacun, et le toucher, quel que soit son parcours personnel. Les DAC ont déjà produit deux magnifiques albums, vendus à plus de 35.000 exemplaires : ils ont su démontrer qu’il y avait une place, en France, pour une expression musicale de la foi, parmi d’autres groupes et styles musicaux.

Les Dei Amoris Cantores chantent uniquement a capella,  une musique polyphonique à quatre voix, trois ou quatre chanteurs par pupitre. N’hésitez pas à écouter leurs morceaux, sur leur site internet ou via Youtube. Si vous appréciez leurs créations, n’hésitez pas à les soutenir en votant pour les Dei Amoris Cantores aux Angels Music Awards, la première compétition de musique liturgique organisée en France. Les DAC tiennent actuellement la corde, mais sont suivis de près par le compositeur et chanteur Steven Riche. Le site des Angels Music Awards vous permettra d’ailleurs de découvrir une grande variété de styles et de talents par les compositeurs français de musique chrétienne.

The King’s Singers – polyphonie a cappella

The King’s Singers : un sextuor vocal britannique dont la réputation a depuis longtemps franchi les frontières du Royaume-Uni.  Si le nom du groupe évoque le fameux King’s College de Cambridge, c’est parce que c’est au sein de cette université que s’est formé le premier sextuor, il y a 45 ans. Bien sûr, les chanteurs de 2015 ne sont plus ceux de 1968, les membres du groupe évoluant au fil du temps, tout en restant fidèle à cette tradition du chant choral a cappella, pour 6 voix masculines. L’ensemble est composé de deux contre-ténors, un ténor, deux barytons et une basse.

Pour découvrir ce groupe, nous vous proposons une composition originale, où plusieurs grands compositeurs de musique chorale sont évoqués au travers d’une « broderie musicale » autour de leur nom, inspiré par le style musical qui caractérise chacun d’eux. Une bonne qualité musicale, servi par une pointe d’humour britannique, pour un ensemble qui sait allier maîtrise, professionnalisme, sans se prendre au sérieux.

Un des ensembles vocaux les plus connus au monde, ayant enregistré plus de 150 productions et se produisant dans le monde entier, the King’s Singers explore la richesse du chant polyphonique a cappella : au travers des époques, des géographies, de créations originales ou de grands classiques du répertoire, ré-interprétés, ils invitent leurs auditeurs à un voyage musical riche et original. Prononciation impeccable, rigueur rythmique, variété du répertoire approché, … matinées de cette petite pointe d’ironie qui fait leur caractère propre.

Si vous souhaitez découvrir les dernières propositions musicales de ce choeur, leur site internet propose quelques extraits musicaux. The King’s Singers se produit également en France. Et si vous êtes vraiment fans, les King’s Singers ont donné en 2011, pour fêter leurs 40 ans, un concert a Royal Albert Hall de Londres dans le cadre des célèbres BCC Proms. Le concert commence d’ailleurs par des pièces vocales de Francis Poulenc : un train d’union musical qui relie Grande-Bretagne et France.

La pomme de terre musicale ?

Bel exemple de créativité musicale : les objets du quotidien sont source d’inspiration et deviennent des instruments de musique. Mention particulière pour la « cornemuse » réalisée avec un gant en plastiqu et des pailles, ainsi que les carottes qui deviennent une flûte de pan !  N’hésitez pas, vous aussi, à exercer votre imagination et à détourner les objets : le champ des possibles est immense pour les explorateurs sonores !

Joyeux Noël, en musique !

hodie christus natus est

Pour vous souhaiter un très joyeux Noël, nous vous offrons dix compositions
autour de l’hymne Hodie Christus Natus Est.

Hodie Christus Natus Est – Grégorien.

Hodie Christus Natus Est – Giovanni da Palestrina. (1525-1594)

Hodie Christus Natus Est – Luca Marenzio. (1553-1599)

Hodie Christus Natus Est – Jan Sweelinck. (1562-1621)

Hodie Christus Natus Est – Claudio Monteverdi. (1567-1643)

 Hodie Christus Natus Est – Heinrich Shütz. (1585-1672)

Hodie Christus Natus Est – Nicolas Clarambault. (1676-1749)

Hodie Christus Natus Est – Healey Willan. (1880-1968)

Hodie Christus Natus Est – Francis Poullenc. (1899-1963)

Hodie Christus Natus Est – Benjamin Britten. (1913-1976)

Des instruments insolites

Partez à la découverte d’instruments de musique pour le moins originaux… du Japon à l’Indonésie, en passant par la Turquie. Tentés par l’aventure ? Plusieurs de nos intervenants proposent des parcours adaptés aux enfants, pour des ateliers musicaux dans les écoles maternelles et primaires autour de la création sonore et de la construction d’instruments. Tomoko, par exemple, propose un parcours musical au croisement de la technique sonore et de la création, tout en poésie, avec ses water bowls.